L’harmo diato, le petit coupaing de poche

3 janvier 2016

Uke, pfuits! et Chansons

Promis, je ferai un article dédié à l’auto duo harmo-uke avec le ratelier façon Dylan, basé sur les trucs bluesy-folky qui collent traditionnellement à l’instrument…

mais avant j’aimerais bien dédier un espace spécifique à l’harmo diatonique  »nouvelle vague »

sympathique, attachant, fascinant et ô combien évolutif petit compagnon musical

Alors… par ou commencer…
c’est l’instrument le plus vendu au monde, son image blues-country-folk-trad lui colle au derrière comme un vieux chewing gum à la semelle… c’est un des instruments les plus facile à aborder (Mary had a little lamb)… et c’est un des plus durs/frustrants que j’ai jamais travaillé, dès qu’on passe aux techniques ‘’élaborées’’ pour le sortir du blues-country-folk-trad, justement…

C’est un instrument diatonique… ça veux dire qu’il est fait pour jouer dans une certaine gamme, une seule.
Un harmo en C, sur le papier c’est comme un piano sans touches noires

C’est accordé en ‘’richter’’ c’est-à-dire qu’il y a des notes qui manquent, d’autres qui sont placées n’importe où, oui, c’est ça, pour faire chier, yeeeha !

L'harmo diato, le petit coupaing de poche dans Uke, pfuits! et Chansons richter-tuning

Nan en fait l’accordage richter est pensé pour pouvoir faire des accords, en se tordant la langue on peut en faire toute une tripotée, mais en vrai, nous simples humains, on en fait que trois, (sur un harmo en C) C/G/Dm
… oh tiens, comme dans une grille de shuffle blues, bizarre

Bref, pourquoi c’est un instrument fascinant, et que ça vaut le coup d’essayer vous aller me dire ?

-   Ça tient dans la poche
-   Ça se joue à deux mains, une main… ou pas de main du tout !! on peut s’auto-accompagner au uke avec, même si ça relève de la jonglerie de précision
-   Ça fait ‘’ouin-ouin’’ comme dans les films de Sergio Leone^^
-   Ça fait une nouvelle collec à commencer, qui va du truc clouté en fer blanc vintaïge à la rolls magnifique avec les capots en bois précieux ou en Ivoire de mamouth (oui, de mamouth!) http://www.brodur.com/ (watch and bave… )
-   En se foulant un peu, on a rapidement 3 octaves diatoniques à disposition (plus que la flute traversière donc)  grâce aux ‘’bend’’ qui font les ouinouins moriconniens suscités
-   En se foulant beaucoup-beaucoup-beaucoup… on a 3 octaves chromatiques à disposition, grâce à des techniques d’overblow et on se retrouve avec ça :

overblows dans Uke, pfuits! et Chansons
(mais faut vraiment en chier)

du coup, potentiellement on peut non seulement jouer dans toutes les tona sur un harmo en C… mais sur n’importe quel harmo dans n’importe quelle tona
les altérations (les ouin-ouin et overblows) ne se retrouvent donc pas au même endroit suivant qu’on joue en Dm sur un C, ou en Dm sur un G… et du coup ça donne une palette de possibilités sonores assez stupéfiante (mais je sens que ça vous a un peu fait mal à la tête le concept là, non ? )

Les deux meilleurs sites du mooooonde pour passer le pas :

http://diato.forumactif.com/
(Axé intermédiaire/confirmés, les débutants sont acceptés et bien accueillis, mais faut rester assis au fond et se faire discret)

http://www.theoverblowers.com/
(c’est la branche armée de la dissidence hétérodoxe, 100% Jazz de gros marteau inside)

Quelques références pour donner l’eau à la bouche après tout ce blabla :

http://www.sebcharlier.com/audio.php (écouter la version de Daphnée)

ou taper ‘’Jersi Muse’’ sur le tube (le site the overblowers, c’est lui…)

il y a plein de tueurs de la nouvelle vague (les overblowers) dont un espagnol dont je me souvient plus le nom
si je me souviens!

c’est Gus Gambler: www.youtube.com/watch?v=u_50AV4tcf4

 

voilou, au revoir… et à bientôt

 

*générique des citées d’or*

À propos de loiseauivre

Musicien et vadrouilleur du dimanche, touche à tout pas trop endimanché...

Voir tous les articles de loiseauivre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Thebestoffice |
Artikensudaf |
Somewhere on earth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Welcomeny
| Tout sur les voyages en bus
| Studio Prapoutel "Le L...