FAQ de la Flute simple primitive

18 décembre 2015

Uke, pfuits! et Chansons

je continue sur la lancée flutistique, vu que j’ai eu au moins 3 visites là-dessus !! les stats on li-té-ra-le-ment explosé (ées ??), le standard est saturé, on sait plus où donner de la tête, les enfants !!

 

-          Je suis nul en musique et j’arrivais même pas à sortir le début de ‘’el condor passa’’ en 3eme dans le cours de madame Chopelin : j’ai pris 2 au brevet, c’est à cause de ça que j’ai retapé 10 fois et qu’aujourd’hui j’ai un boulot tout foireux avec une chef grosse et fasciste sur le dos 69h/semaine… je peux quand même tenter ?

déjà.. tu n’es pas seul…

et… Voui, ami lecteur 2.0, je l’ai dis haut et fort dans l’article d’avant, et le clame à nouveau avec ferveur : la flute simple est ZE instrument universellement humain, il a été fait spécialement pour nous, ou le contraire… en tout cas tout le monde, même toi, là bas dans le fond, peut et doit essayer, je viendrai personnellement vérifier !

 

Essaie dans la mesure du possible d’oublier ce profond et injuste traumatisme de la flute à bec du collège… c’est long et difficile, je sais, mais au bout d’un moment, et au prix d’un harassant travail sur soi même, les réveils nocturnes s’espacent, l’angoisse retombe et il ne subsiste de ce cauchemar commun que quelques crises de sanglots éparses, quand le flots des souvenirs revient, malgré nous à la surface…

01

PfuiiIIIIIiIIIiIIT!!! (dis toi que c’est la faute à Marianne… salope !)

-          Bon, je veux bien essayer, mais j’ai lâché tout mon budget 2016 dans le nouvel i-phone

 

Déjà, claquer les sous du manger dans des i-trucs venus tout droit du 5e cercle des enfers, d’une manière globalement générale c’est la loose, je ne te félicite pas, ensuite tu as plusieurs solutions :

 

1 tin Whistle tout merdeux à 5€, ceux relativement moisis-mais-qui-font-le-taf qu’on trouve sur le comptoir des mauvais de tous les magasins de musique, ou en cadeau avec le premier volume de TrèflesElfes&Guinness magazine…

sku_010667__61894

On peut le ‘’tweaker’’ (ça veut dire modifier, c’est comme ça que les pros disent, j’ai jamais trop compris, mais moi je veux faire ‘’pro’’ aussi) avec un bout de chewing gum pour un résultat surprenant, mac gyver powa !! (en plus ça sent le ma-la-baaar!! \o/)

 

Ou tu t’en fais une à toi : http://www.ggwhistles.com/howto/

Si moi j’ai réussis, ça veut dire qu’une vieille guenon parkinsonienne peut y arriver tout en se grattant le derrière.

02

ou! ou! ouou!

 

L’avantage du DIY, c’est que t’en fais dans toutes les tailles, toutes les formes, tous les matériaux… (lectrice 2.0, tu as l’esprit super mal placé, va te laver les synapses) et que sans faire exprès des fois tu tombes sur une combinaison qui te va super bien et sonnera mieux qu’une irish à 500boules

là, je ne te cache pas que ça risque de faire un tout petit peu faire chier le monde autour de toi… surtout si t’a des zikos dans le coin… ke-oua ? le son et la musique accessibles avec une bite et un cutter ? nan mais on va où là ? … c’est un canary béééééé, bééééé, béééé….

la musique est un souffl-eu qui vient de l’intérieur-han…

logo-lotus-meditation-8206124

 

-          Attend, t’as dis dans l’article d’avant que les tubes avec un sifflet au bout c’était ‘’le mal’’… tu serais pas un peu en train de nous prendre pour des jambons, là ?

 

Non-non-non, déjà j’ai pas dis ça, juste que ce qui nous intéressait dans l’article c’était les flutes avec les systèmes de production de son les moins mécaniques possibles, les plus archaïques technologiquement, si tu veux (on se dis ‘’tu’’, alors, du coup, hein ?)

 

Plusieurs raisons à ça (j’arrête d’écrire en italique, ça risque d’être un peu long):

 

-          C’est plus facile à faire soi même (cherche PVC flute sur le Grand Ternet, tu verras)

-          C’est moins facile à abîmer, ou du moins ça se répare facile (un coup de papier de verre sur le biseau et hop)

-          Ca donne paradoxalement plus de possibilité de sons…

 

… je m’explique :

 

dans une flute à sifflet (flute à bec, flutiau, ocarina, whistle) tu souffles dans une ‘’cheminée’’ qui est taillée pour amener le filet d’air sur un biseau d’une certaine manière avec un certain angle.

Du coup, le son est presque exclusivement dépendant de la facture de la flute (largeur et inclinaison du canal, principalement)… toi… ben… tu souffles ‘’fort’’ ou ‘’pas fort’’ en gros, ‘’on/off’’, ‘’frites’’ ou ‘’potatoes’’…

 

ce qui fait que les facteurs de ce types de flutes sont des gens qui vivent pendant des centaines d’années avec une seule goutte de rosée matinale et la richesse intérieure de la satisfaction du travail bien fait…

bon c’est pas gratuit non plus les enfants hein, l’amour et l’eau fraîche ça va un moment !

 

Dans une flute ‘’primitive’’, à encoche, traversière ou oblique… il y a un biseau aussi

 

Là :

03

 

Là :

04

 

Ou là :

05

 

…mais la cheminée, qui détermine le son, le grain, le timbre… ben c’est tes lèvres roses et charnues à la sensualité suave et irrésistible… je… je m’égare peut-être…

 

Du coup, ça prend un peu beaucoup de temps à gérer comme il faut, et représente le grosgrosgros souci du débutant (mais pas que) vu que l’anti magie de la chose c’est que t’as pas forcément toujours le même son d’un jour à l’autre… voir tout le long d’un même morceau… et que le plus souvent ça sonne plus ‘’ooh non, c’est pas vrai !’’ que ‘’waaaaa, comment je me la gère crème, là, wesh! check man!! -smoke-smoke-smoke’’

 

La vie est mal faite images

 

Mais !

Si on regarde le verre à moitié plein, ça ouvre une sorte de quête magique et sans fin dans laquelle il est fort agréable de se perdre… qui entraine une maîtrise très pointue de la colonne d’air, du diaphragme, toussa, qui font tourner la tête et rire bêtement pour rien (voir art. précédent)

 

Alors que tu peux essayer avec une flute à bec pendant le cours de madame Chopelin, walou…

 

ça permet également de faire des effets de oufizo une fois la colonne d’air, la position des lèvres, l’inclinaison de l’instrument, dûment maîtrisées

je vais pas vous mentir sur ce point : ça vient pas en 10mn

yogis

oooOOOOhhhhhhmm…putaaaiiiinnooOOOOOHHHHHHMMM….

mais la frustration de l’apprentissage est l’un des bonheurs méconnus de la vie non ? *silence géné*

 

c’est ce qui fait aussi que les facteurs de ce genre de flute vivent, enfermés dans un donjon métaphysique d’aigreur et de détresse, l’enfer permanent de l’incompris… il peut faire la flute la plus parfaite, dans le bois magique des fées, taillée à même l’arbre de vie un soir de pleine lune en récitant du Pascal Obispo à l’envers…

… ben si tu souffles comme un goret dedans, elle sonnera pas mieux qu’une merde en pvc faite maison… 90% du son vient… du flutiste himself…

certains disent  »99% » mais c’est des communistes.

 

mmm… c’est peut-être d’ailleurs pour ça que les flutes sont souvent faites en bois ultra-précieux, avec des bagues en argent et tout, alors que ça n’a rien à voir avec le son, juste pour justifier des tarifs prohibi… tchouf ! tchouf !

06

 

… on va dire que j’ai rien dit… reprenons…

 

 

-          T’as pas du tout répondu à ma question en fait…

 

Non, par contre j’ai une bonne nouvelle : les doigtés sur un (low)Whistle ou n’importe quelle flute à 6 trous… seront les mêmes que sur n’importe quelle traversière/oblique/encoche à 6 trous… dans n’importe quelle tonalité

Donc si t’as déjà en gros les positions sans fuite au niveau des doigts, ça va considérablement aider à te concentrer sur la colonne, l’embouchure, le son, toussa… m’voyez ?

 

Sans compter que les grandes flûtes dont on parle sont assez chères en comparaison d’un tin whislte, voire trèstrèstrès beaucoup plus chères (il y a pas de juste milieu en flute, c’est tombola-croise-les-doigts sur un truc à 50-60€, ou on passe direct à 500…)

 

Par contre, il faut garder en tête qu’à l’instar d’autres choses c’est pas la taille qui compte !!

C’est même ce qui m’a poussé en premier lieu à me tourner vers les flutes ‘’graves’’, parce qu’avec un tin Whistle, tout seul le soir en forêt, on va t’entendre à 4 ou 5km… c’est dur de faire discret

Une low C, surtout si tu reste dans le medium bas, permet de passer plus inaperçu lors de bivouacs

07

C’est pas finit c’bordel ?!

 

 

-          Ok, mais je joue quoi moi avec ça ? el condor passa ? la jument de michaud ?

 

Là, c’est un peu ousque je comprend pas comment d’un instrument universel, intemporel, on est passé à un truc tout cloisonné pour culs serrés détenteurs de la traditionnelle tradition oO

 

La flute est un symbole d’unité si puissant qu’il sert souvent les communautaristes à justifier une espèce de fondamentalisme musical (en surface seulement, malheureusement) à base de j’aime pas le voisin, si on se faisait une branlette de drapeaux entre nous…

08

Je vise personne en particulier, tous les tradeux de tous les groupes trads de partout font pareil, c’est hallucinant (oui, je suis le chantre de l’hétérodoxie décomplexée, fouettez mouaaaa !!)

 

On peut tout jouer avec n’importe quelle flûte !!

Mieux : on peut le jouer de la manière dont on veut !! demi bouchés, oui c’est permis !! effets de langue, de gorge, percussion avec les lèvres : oui !!

 

La flute diatonique à 6 trous est l’instrument le plus instinctif du monde… tous les trous bouchés, c’est la note de base de la flute (Ré, Do ou Sol, le plus souvent)

 

Tu enlève un doigt, hop ! 1 ton en plus, un autre doigt, 1 ton, ect…

Tu enlèves ½ doigt… t’as un demi ton \o/

 

Une fois que t’as compris ce très simple principe de base , tu peux en gros sortir de la flute tout ce que tu es capable de siffler

 

Moi j’ai fait beaucoup de Brassens au début, ses mélodies sont claires, bien définies… du Nougaro, du Bob Marley, du Bregovitch, des comptines pour endormir les loulous, du Gainsbourg, du Brel, du blues, du rock, du funk, du tzigane, etc…

En fait je dois être un des rares flutiste sur irish à avoir jamais posé une mélodie trad ^^  

 

-          Attends, t’es en train de me dire que sur un con de tube avec 6 ou 7 trous fait à l’arrache, on a toute la gamme chromatique super facilement, avec un son de chaman maudit qui fait s’évanouir les damoiselles (damoiseaux), tu déconnes ?

 

Je déconne assez rarement quand il est question de demi tons, ami lecteur 2.0 ! (pour les damoiselles/seaux, il faut peut-être pas tout-tout miser là-dessus non plus, hein)

En plus…

il y a plus beau…

*se met à chuchoter d’un air comploteur avec la main sur les lèvres*

 

… les doigtés… sont les mêmes sur les deux octaves, il suffit juste de souffler un peu plus fort pour passer à l’octave supérieur \o/

 

C’est d’une simplicité magnifique et redoutable, je vous le livre pour une flute en do (parce que l’histoire des tons/demi tons est plus facile à comprendre, mais ça marche pareil dans n’importe quelle tonalité)

 

Légende :

X : trou fermé

D : trou ‘’demi-fermé’’… ou ‘’demi ouvert’’, arrêtez de chipoter un peu…

O : trou ouvert

 

 

1er octave (bas)
X X X X X X X X X X D O
X X X X X X X X D O O O
X X X X X X D O O O O O
X X X X X O O O O O O O
X X X D O O O O O O O O
X D O O O O O O O O O O
Do Do# Ré# (=Mib) Mi Fa Fa# Sol Sol# La La# (=Sib) Si
C C# D D# (=Eb) E F F# G G# A A# (=Bb) B
2nd octave (medium)
O X X X X X X X X X D O
X X X X X X X X D O O O
X X X X X X D O O O O O
X X X X X O O O O O O O
X X X D O O O O O O O O
X D O O O O O O O O O O
Do Do# Ré# (=Mib) Mi Fa Fa# Sol Sol# La La# (=Sib) Si
C C# D D# (=Eb) E F F# G G# A A# (=Bb) B

 

On peut aller plus haut d’une demi octave encore, mais pour l’instant ça suffit pour tester et s’amuser…

 

A vous les damoiselles (ou damoiseaux) \o/

 

09

 

Au revoir… et à bientôt

 

*générique des citées d’or*

À propos de loiseauivre

Musicien et vadrouilleur du dimanche, touche à tout pas trop endimanché...

Voir tous les articles de loiseauivre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Thebestoffice |
Artikensudaf |
Somewhere on earth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Welcomeny
| Tout sur les voyages en bus
| Studio Prapoutel "Le L...