Picking niveau 0, les arrangements solo du pauvre \o/

15 décembre 2015

Uke, pfuits! et Chansons

donc voilà, une constatation:

l’arrangement solo est souvent l’étape qui vient après la découverte du uke en tant  »qu’instrument avec de réelles possibilités », quand on est tout seul et… qu’on s’ennuie un peu avec la config  »accords/chant »

 

veillee1

c’est une maison bleue…

 

je vous rassure, on est pas obligé d’avoir ce genre de révélation métaphisico-ukuléstiques, on vit très bien sans hein…
le  »finger picking » au uke est très différent comparé à la gratte, c’est ludique, léger, très rythmique, intuitif, ça a un côté charmant et très complet… et ça va du  »trèstrès facile » à … *gros sanglots*

01

m’enfou, vais le passer ce while my guitar gently weeps!!

 
donc le jeu est potentiellement infini.
pour s’y mettre me direz vous, rien de mieux que de suivre les tuttos des grands, d’acheter une méthode (ukulele solo recipe ?)

Mais… il existe une catégorie de gens, dont je fais assez lamentablement partie, qui n’arrivent pas à suivre une tab sans bailler et penser à autre chose au bout de 3mn…

sker4ham

 

 

 

Ici on ne parlera donc pas des arrangement de Zaza ou du Dav, l’idée étant plus de partager des clés, des  »petits trucs » pour partir tout seul comme un grand d’une grille d’accords et d’une mélodie sifflotée à  »les accords et la mélodie mélangées sur le manche »

j’avais commencé à partager quelques comptines sur feu.fr:

http://www.ukulele.fr/forum/index.php?topic=13579.0

un peu dans cet esprit  »on s’en fout du matériel et du résultat pour l’instant, c’est le cheminement qui est important », dédramatisons et essayons déjà de comprendre comment que ça marche.

… [ma vie] après être passé par le niveau 0, niveau 1 et 1.5 du solo autodidacte, j’en suis à pouvoir assez facilement  »croquer » des mélodies tziganes un peu plus évoluées, pas mal de brassens, brel et je m’attaque timidement aux standards jazz… mais je suis que sur la première marche… très loin de pouvoir intégrer les trucs rythmiques , les descentes d’accords de gros ouf malade, toutes les fioritures qui font le charme réel de la chose… mais je désespère pas, dirons nous…[/ma vie]

le minimum requis pour la base, c’est de connaître en gros les accords du haut du manche et les positions de la gamme majeure sur les 4-5 premières cases des 3 dernières cordes…

quatre-premier-accords

 

le tout dans les tonalités de C / F / G, comme ce connard de Colargol… rien de bien violent donc, surtout en s’appuyant sur l’excellentissime et indispensable outil ci dessous:

http://ukulelehelper.com/
allons-zy, allons-zo, montons si vous le voulez bien sur la première marche, où l’on a pas besoin de grand chose, juste des accords Maj/Min/7 de base et son oreille.
pour commencer, on pourra faire toutes les notes  »pickées » avec le pouce uniquement, comme ça c’est plus facile de mixer avec les accords plaqués (par la suite on utilisera pouce et index, ou pouce/index/majeur pour les plus foufous d’entre vous)

 
ma petite méthode à moi que j’ai pour faire un ‘’croquis solo de terrain » pour mélodie ultra simple, du genre comptine:

- 1 trouver un morceau simple qu’on a bien en tête (je proposais la claire fontaine, j’ai du bon tabac ou les petits poissons car ma candide les passe facilement, et franchement, je veux pas vous mettre la pression… mais c’est loin, très loin d’être un jaguar)
- 2 plaquer les accords de ce morceau en fredonnant/sifflant/meumeumant la mélodie: bien se concentrer sur les endroits de la mélodie ouske ça change d’accord, en principe à ces endroit vous garderez presque toujours l’accord plaqué tel que
- 3 isoler une petite partie de la mélodie mentalement, au début une mesure à la fois, jusqu’au changement d’accord seulement

- 4 gratter l’accord N.1, chercher la deuxième note de la mélodie sans rien bouger, car très souvent la plupart des notes sont déjà contenues dans l’accord tel que

- 5 les  »notes manquantes » se trouvent très souvent sur les cordes de E et de A en :

1/enlevant un doigt (par exemple en levant le majeur sur un G 0232, qui ouvre la note A) note: on l’enlève souvent en faisant un pull off, pour faire un effet
2/bougeant un doigt d’une case (par exemple sur un Em 0432 en montant le majeur sur la case2 de la corde E > 0420 qui ouvre F#) note: on le bouge souvent en slide pour garder la résonance de l’accord
3/ en ajoutant un doigt (par exemple sur un G 0232, l’auriculaire en plus en cases 3 et 5 de la corde A pour aller chercher le C et le D) note: on l’ajoute souvent en  »hammer » pour donner un côté lié

 

bien sûr, la méthode est ultra simpliste et ne marche évidemment que sur des mélodies/accords tous cons tous basiques

dès que votre note mélodique tombe sur un changement d’accord (en début de mesure) ou sur un  »temps fort » vous grattez l’accord en entier avec le pouce (au début on fait que du  »bas-bas » on fait pas les foufous…)

alors… ça va mieux comme ça ?

le ratio accords grattés/notes pickées va donner le rythme, le relief et l’intensité du morceau… des fois on peut faire ressortir la mélodie en strummant tout le long, ce qui peut faire un  »breack-qui-pète » avant de revenir à la même chose mais plus déliée, qui va donner une impression de légèreté, de finesse…

par contre attention à ne pas faire que des notes déliées, ou le morceau sonne tout vide, sans corps (fin ça peut faire un break aussi en fait)

 

voilou, bon à vous maintenant, le plus dur c’est le premier pas !!

 

au revoir… et à bientôt [générique des citées d'or]

 

ps: un jour, si vous voulez, on abordera le  »niveau 1 »

À propos de loiseauivre

Musicien et vadrouilleur du dimanche, touche à tout pas trop endimanché...

Voir tous les articles de loiseauivre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Thebestoffice |
Artikensudaf |
Somewhere on earth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Welcomeny
| Tout sur les voyages en bus
| Studio Prapoutel "Le L...