montage tarp 3x3m en 4 étapes

15 décembre 2015

Matos et RETEX

Tschaw,

 

Je reprend un vieux post que j’avais commis sur instinct de survie, histoire d’ajouter du contenu à peu de frais de partager ma config preum’s de la vie avec toi, hostile et ténébreux monde du dehors 2.0

j’ai donc pris des photos lors du montage de ma petite tanière portative lors d’une sortie estivale.

bon, pas de chance, il a fait beau, je vous l’aurais bien fait en mode tempête, pour faire un test grandeur nature et aller contre certaines idées reçues (c’est bien le tarp… mais si il pleut ?)… mais on en reparlera dans d’autres articles sûrement…

on y va:

1 / une fois la clairière trouvée, l’endroit sélectionné (bien vérifier l’absence objective et certifiée de fourmilière, je… nan-nan-nan… je l’ai jamais fait !!), nettoyé un poil, et surtout (si il y a un truc à retenir c’est ça, attention, concentration) la direction du vent dominant déterminée, on pose le tarp par terre, et on sardine un coin  »nez au vent » en imaginant la diagonale derrière jusqu’à l’arbre (ou le piquet) qui servira de support… oui, on fait un peu de géométrie dans l’espace, c’est très éducatif ici, amenez vos gosses la prochaine fois !!

notez qu’on garde les affaires sous le tarp tout le long (et que le montage est possible, voire indispensable, avec soi sous le tarp tout le long aussi, en cas de gros merdier, mais c’est peu pratique pour les photos quand on est tout seul)

ytape110

alors… je sais, la plupart des gens du Grand Ternet commencent par haubaner le point haut à l’arbre/piquet/rocher et sardinent la diagonale nez au vent.

Je vais pas vous le cacher: c’est effectivement plus facile… SI! il n’y a pas de vent/pluie

dans les autres cas, en commençant par le point bas, le vent plaque la bâche au sol plutôt que de la faire floppe-flopper dans tous les sens… et la maintient du coup sur vos affaires… qui vous diront merci :p

 

2/ on haubane (nœud de serrage) à l’arbre/piquet/mur/bout de bois en face, pas trop fort, on réglera après

[digression]à mon très humble et souvent discutable avis, on peut s’en sortir en forêt avec 3 nœuds : le nœud de serrage (tautline knot) ; le nœud/boucle de 8 (celui qu’on fait au baudard et au relais en escalade) et la tête d’alouette (qui n’est même pas franchement un nœud, mais bon)

Alors on va vous dire, blabla, nœud de chaise, demi cab, brelage, pêcheur double, prussik, etc, etc…

Oui, bien sûr, a plus on en connait, a plus on a de possibilités… mais tous sont plus ou moins remplaçables par un ou une combinaison de ces 3 là-haut [/digression]

 

etape210

Là, je l’ai monté à +/- ma hauteur, mais évidemment on peut faire plus bas si il fait froid ou que la tempête faire rage de vent force 8 (vous devriez pas être à la maison par de telles conditions les enfants ?)

pour une pluie directionnelle c’est pas forcément pertinent de trop baisser, dans le sens où ça favorisera moins l’effet de  »ruissellement » sur le tarp, qui pochera sûrement un poil plus… et ça, c’est la chianlie (c’est le terme technique)

sans compter que LES grands, big, ultimes avantages de ce montage c’est de pouvoir placer un feu à couvert de la pluie et de tenir debout pour se changer, faire sécher des trucs, danser, chanter, et tout, et tout… donc le coin haut est pas mal à plus ou moins hauteur de bonhomme

 

3/ on sardine les deux coins

Ça c’est facile, je détaille pas hein, vous copierez sur le voisin !

etape310

 

tada!

 

etape311

 

4/ on boit une bière!! Belge la bière hein, on est entre gens de bon goût (bon, là j’avais que ça sous la main, mais c’est un peu Belge quand même : ça compte)

L’oiseau ivre de ces lieux :

ytape410

 

 

bon, là vous êtes à peu près calés, mais on peut optimiser à peu de frais, avec les accroches qui se présentent autour…

Eeeeeeet… le coup de la touffe  \o/

touffe10

= On fait une petite boule d’herbes ou de feuilles, on la passe de l’autre côté de la toile et on s’en sert comme d’une poupée pour ajouter des points d’attaches.

On peut faire ça avec un peu tout et n’importe quoi, un bouchon, un galet rond, une noisette, etc… mais le coup de la touffe a ces deux avantages décisifs : disponibilité illimitée et immédiate… et aucun risque d’abîmer la toile

on limite donc les poches potentielles (super chianliesque quand l’eau s’accumule dans un endroit), et on augmente l’espace intérieur, config ‘’méga cosy »

ytape510

 

ce qui nous donne ça:

en_sit10

Une petite flèche (high tech !) à l’endroit où je mettrais le feu (ou le réchaud à bois) si il pleuvait fort, c’est pas vraiment à l’intérieur, mais l’inclinaison du toit fait qu’il serait (plus ou moins) couvert, regardez l’ombre vous donne une idée de la couverture.

vautré assis sur le pull je tiens jambes allongées (1m84) tranquille par grosse pluie sans chopper une goutte

Je vous promets que le jour où vous arrivez complétement trempés sur le lieu de bivouac, l’avantage du feu à l’intérieur est juste inimaginable… je… je vous raconterai…

 

de l’intérieur

de_l_i10

 

… et on oublie pas le principal: la sainte bouffe!!

la_sai10

 

alors oui, décidément, ce jour là c’était pas trop en mode ‘’réception de l’ambassadeur’’… mais bon j’ai un petit faible pour le cassoulet à même la boite en rando… ça me rappelle la mythique scène de Terence Hill au début de Trinita !

montage tarp 3x3m en 4 étapes dans Matos et RETEX 11677351_gal

 

 

…je… bref…

 

au revoir… et à bientôt… [générique des citées d'or]

À propos de loiseauivre

Musicien et vadrouilleur du dimanche, touche à tout pas trop endimanché...

Voir tous les articles de loiseauivre

2 Réponses à “montage tarp 3x3m en 4 étapes”

  1. John Dit :

    C’est très intéressant… J’ai un tarp, un sac, un hamac, un Motu… Et envie d’aller bivouaquer seul depuis longtemps…
    On a droit à la housse gore-tex vieille de 25 ans?

    Répondre

    • loiseauivre Dit :

      ah! ah! t’as tout ce qu’il faut alors, j’espère que t’as bien profité de l’été!! (oui je sais, je réponds des mois après, mais je, euh… bref…)

      pour ce qui est du sursac en goretex, moi je le prend tout le temps, c’est une sécurité en cas de coup très dur, ça coupe les petits courants d’air en été, ça ajoute quelques degrés en hiver… ça protège le sac de couchage des saletés, des insectes… et ça lui fait une housse étanche dans le sac… pourquoi s’en priver ?

Répondre à John

Thebestoffice |
Artikensudaf |
Somewhere on earth |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Welcomeny
| Tout sur les voyages en bus
| Studio Prapoutel "Le L...